NOUVELLES
27/10/2012 09:21 EDT | Actualisé 27/12/2012 05:12 EST

Les Giants battent les Tigers 2-0, sont à un gain du titre de la Série mondiale

DÉTROIT - Gregor Blanco a cogné un triple d'un point en deuxième manche avant de croiser le marbre à la suite d'un simple de Brandon Crawford, Ryan Vogelsong s'est sorti d'ennuis en forçant Miguel Cabrera à frapper un ballon à l'avant-champ avec les buts remplis en cinquième et les Giants de San Francisco ont gagné le troisième match de la Série mondiale face aux Tigers de Detroit par la marque de 2-0, samedi.

San Francisco n'est plus qu'à une victoire d'un deuxième titre de la Série mondiale en trois ans. Aucune équipe a réussi à remporter les grands honneurs de la classique d'automne après avoir accusé un retard de 3-0 dans la série.

«Nous sommes dans une bonne position, mais ce n'est pas fini, a rappelé le gérant des Giants Bruce Bochy. C'est un chiffre, comme je l'ai dit après la deuxième victoire. Maintenant, c'est trois. Mais ce n'est pas la Série.»

Les Giants sont devenus la première équipe à enregistrer deux blanchissages d'affilée en Série mondiale depuis les Orioles de Baltimore en 1966. Ces derniers avaient mis fin à la série face aux Dodgers de Los Angeles en gagnant les trois derniers matchs par jeu blanc.

«Je vais dire une chose: l'équipe joue bien», a quand même admis Bochy.

Le quatrième match aura lieu dimanche soir, au Comerica Park de Detroit. Les lanceurs partants seront Max Scherzer pour les Tigers et Matt Cain pour les Giants. San Francisco tentera de remporter un septième titre de la Série mondiale, et un deuxième depuis que l'équipe a quitté New York après la saison 1957.

Les Giants ont ouvert la marque en début de deuxième manche. Hunter Pence a amorcé la manche en regardant passer quatre balles d'affilée face à Anibal Sanchez. Il a volé le deuxième but alors que Brandon Belt était retiré sur des prises et a atteint le troisième coussin à la suite d'un mauvais lancer. Blanco a ensuite cogné la balle contre le mur au champ centre-droit pour un triple et Pence a pu trotter jusqu'au marbre.

Après un retrait sur des prises contre le frappeur de choix Hector Sanchez, Crawford a frappé la balle en lieu sûr au champ centre. Le voltigeur Austin Jackson a foncé vers l'avant, mais la balle a rebondi devant lui et a continué son chemin. Crawford a été crédité d'un simple et d'un point produit, alors que Jackson a écopé une erreur puisque le joueur des Giants a terminé sa course au deuxième but.

Les Giants ont maintenant un dossier de 9-1 depuis le début des séries quand ils sont les premiers à s'inscrire au tableau.

Anibal Sanchez a bien fait par la suite. Il a quitté après sept manches de travail et a accordé deux points, six coups sûrs et un but sur balles. Il a également réussi huit retraits sur des prises.

Les Tigers, dont le dernier titre de la Série mondiale remonte à 1984, ont gaspillé plusieurs belles occasions face à Vogelsong. Ils ont mis fin aux première et troisième manches en frappant dans des doubles jeux avec des coureurs aux premier et deuxième coussins. Puis en cinquième, Quintin Berry et Cabrera, champion de la triple couronne, n'ont pu obtenir de coups sûrs opportuns avec les buts remplis.

«Nous n'avons pas été en mesure de frapper le coup sûr clé, de porter le coup fatal», a noté le gérant des Tigers Jim Leyland.

Vogelsong a donc blanchi les Tigers pendant cinq manches et deux tiers. Il a concédé cinq coups sûrs et quatre buts sur balles. Tim Lincecum l'a remplacé au monticule après qu'il eut accordé un but sur balles à Andy Dirks sur son 104e tir de la soirée.

«Je savais que mes tirs avaient pas mal de mouvement, a mentionné Vogelsong. J'étais très content d'être au monticule.»

Lincecum a été spectaculaire pendant deux manches et un tiers et Sergio Romo s'est finalement pointé sur la butte en neuvième. Le releveur no 1 des Giants a retiré Jhonny Peralta, Alex Avila et Omar Infante dans l'ordre pour ainsi pousser les Tigers au bord du gouffre.

Après n'avoir jamais tiré de l'arrière lors de leur série de championnat face aux Yankees de New York, les Tigers n'ont toujours pas été en avance au pointage depuis le début de la Série mondiale.

Ils ont frappé un seul coup sûr en 11 occasions avec des coureurs en position de marquer face aux Giants et ont laissé 14 coureurs sur les sentiers samedi.

Prince Fielder connaît aussi des ennuis. Celui qui a signé un contrat de neuf saisons et 214 millions $ US avec les Tigers au cours de la saison morte a une moyenne de ,188 avec un circuit et trois points produits depuis le début du bal d'automne. Il a cogné un seul coup sûr en 10 présences au bâton en Série mondiale.

«C'est ça qui est ça», s'est contenté de dire Fielder.

De son côté, Cabrera, premier gagnant de la triple couronne depuis 1967, est 2-en-9 avec un point produit contre les Giants.