Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

L'Aïd el-Adha attise la violence en Irak

Deux attentats à l'explosif ont tué au moins dix personnes samedi à Bagdad.

Au deuxième jour de la fête musulmane de l'Aïd el-Adha, une bombe a tué au moins cinq personnes et blessé 13 autres, à proximité d'un marché en plein air.

Une autre explosion dans un bus de pèlerins iraniens, de confession chiite, a provoqué la mort d'au moins cinq personnes. L'incident a aussi fait une dizaine de blessés.

D'autres violences, envers des Kurdes cette fois, ont eu lieu dans le nord du pays, à Mossoul. Des hommes armés ont pénétré dans les domiciles de deux familles de la communauté shabak, tuant cinq personnes.

Une bombe a aussi explosé près d'un autre domicile, blessant six membres d'une famille shabak. Les Shabaks, qui seraient quelque 50 000, appartiennent à un groupe religieux kurde issu du chiisme.

Les rebelles islamistes sunnites, liés à Al-Qaïda, visent régulièrement les quartiers et les personnalités chiites dans le but affiché de réveiller les tensions interconfessionnelles à l'origine d'un conflit qui a fait des milliers de victimes entre 2006 et 2007.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.