NOUVELLES
26/10/2012 05:28 EDT | Actualisé 26/12/2012 05:12 EST

Trois morts par des obus et des tireurs embusqués près de Damas (ONG)

Trois personnes ont été tuées vendredi matin dans la ville rebelle de Harasta, près de Damas, par des tirs d'obus et de franc-tireurs, sans que des combats ne s'y déroulent, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

"Trois hommes ont été tués à Harasta, dans la province de Damas, par la chute d'un obus de mortier et par deux tireurs embusqués appartenant aux forces du régime. Il n'y a pas de combats en ce moment dans cette ville, qui fut le théâtre de violents accrochages ces derniers jours", a précisé l'ONG.

Ces violences interviennent aux premières d'une trêve initiée par l'émissaire international de l'ONU Lakhdar Brahimi et prévue pour durer les quatre jours de célébration de la fête musulmane d'Al-Adha.

A l'échelle du pays, la matinée a été marquée par un répit, après une nuit de violences, rebelles et armée semblant respecter leur engagement de faire taire leurs armes.

Toutefois, l'OSDH a fait état du bombardement par l'armée d'un quartier rebelle de Homs (centre) et de combats entre rebelles et soldats autour de la base militaire de Wadi Deif, dans la périphérie de Maaret al-Noomane (nord-ouest).

rd/sk/sbh