NOUVELLES
26/10/2012 06:16 EDT | Actualisé 26/12/2012 05:12 EST

Maître chez lui

Roger Federer est chez lui à Bâle et visiblement il n'a pas envie de recevoir de la visite. Le Suisse a renvoyé le Français Benoit Paire, 46e joueur mondial, après une brève rencontre de 54 minutes et deux manches sévères de 6-2.

Presque tétanisé devant son idole, on aurait dit que Paire contemplait un cliché de la légende accroché au mur de sa chambre. Ce qui n'était pas pour déplaire à Federer, habitué à quelques matchs de routine pendant un tournoi et toujours heureux de parader devant un public acquis à sa cause.

En hôte pingre, l'Helvète s'est qualifiée pour les demi-finales sans offrir une seule balle de bris à Paire. Afin d'équilibrer le tout, le Français s'est fait prendre sa mise en jeu en quatre occasions. Paire rêvait de ce duel... Il s'est plutôt transformé en cauchemar.

Pour un jeune homme qui souhaite apprendre des meilleurs, Benoit Paire pourra visionner ce duel en boucle... Il a certes encore beaucoup à apprendre.

La France au rendez-vous

L'Élisée n'a quand même pas perdu tous ses champions à Bâle vendredi.

Paul-Henri Mathieu, un revenant, a rejoint Federer, première raquette mondiale, pour un duel entre trentenaire. Ce combat d'une autre époque n'est peut-être pas des plus séduisants pour les Suisses qui s'attendaient à voir leur compatriote Stanislas Wawrinka à cette étape du tournoi. Il enchante toutefois le principal intéressé.

« J'ai hâte de jouer contre Paul-Henri, il est de ma génération. C'est également bien de le voir revenir après ses problèmes au genou. »

Les genoux en grande forme, Mathieu s'est imposé devant le jeune Bulgare Grigor Dimitrov au terme de deux bris d'égalité, 7-6 (7/2) et 7-6 (7/4).

Samedi, il tentera de freiner la gourmandise de Federer qui vise un sixième titre sur ses terres lors des sept dernières présentations du tournoi.

Plus tôt dans la journée, Richard Gasquet a aussi donné l'occasion de célébrer aux Français. La 3e tête de série a écarté le Russe Mikhail Youzhny, 6-2 et 7-6 (7/5). Gasquet sera donc du dernier carré où il rencontrera Juan Martin Del Potro, tombeur de Kevin Anderson en trois manches, 3-6, 7-6 (7/3) et 6-2. Une occasion pour le Français de venger sa défaite en finale à Estoril au début de l'année.

Pendant ce temps à Valence

La 1ere tête de série, David Ferrer, a battu son compatriote Nicolas Almagro 6-3, 7-5, pour atteindre les demi-finales.

Les frères d'armes en Coupe Davis ne se font pas de cadeaux lorsqu'ils se retrouvent sur le circuit ATP, mais Almagro doit commencer à se demander où est la faille du petit Ferrer (5 pi 9 po). Ce dernier mène leurs confrontations 12 à 0.

Almagro a bien obtenu trois balles de bris lors du sixième jeu de la deuxième manche, mais n'a pu changer l'allure du match tandis que Ferrer conservait son service avant de briser celui de son rival. Il croisera maintenant le fer avec le qualifié Ivan Dodig, tombeur de Marin Cilic 6-2, 7-6 (8/6).

Plus tôt vendredi, Jurgen Melzer et Alexandr Dolgopolov ont remporté leur match de quarts de finale pour atteindre le carré d'as. Melzer a vaincu le Belge David Goffin 7-6 (9/7)), 6-4. L'Autrichien a été en mesure de triompher malgré une journée pénible au service, comme en témoignent ses 7 doubles fautes.

Dolgopolov a quant à lui défait le champion en titre, l'Espagnol Marcel Granollers, 6-0, 6-2