NOUVELLES
26/10/2012 10:05 EDT | Actualisé 26/12/2012 05:12 EST

La skieuse Lindsey Vonn estime avoir peu de chances de courir contre les hommes

La skieuse américaine Lindsey Vonn estime avoir peu de chances de courir contre les hommes lors de la descente de Lake Louise, au Canada, dans un mois.

Vendredi, la quadruple championne du classement général de la Coupe du monde attendait toujours une réponse de la Fédération américaine de ski et de la Fédération internationale de ski (FIS) quant à son projet de concourir avec les hommes lors de la première épreuve de descente de la saison.

«De ce que j'ai entendu, ça ne regarde pas bien. Mais je dois attendre», a affirmé Vonn en conférence de presse.

Il y a trois semaines que Vonn a annoncé son intention de participer à une épreuve masculine dès cette saison et à plusieurs autres après sa retraite, comme la mythique descente de Kitzbühel.

Le règlement de la FIS ne permet toutefois pas à un concurrent de participer à deux compétitions sur la même piste à une semaine d'intervalle.

Vonn prendrait part à la descente hommes de Lake Louise et à celle des dames une semaine plus tard sur la même piste. Elle en tirerait un avantage parce que les skieurs n'ont droit qu'à un nombre limité de descentes d'entrainement.

Vonn a reconnu qu'elle manquerait deux courses féminines à Aspen, aux Etats-Unis, en cas de participation à l'épreuve masculine les 24 et 25 novembre.

«Les courses féminines sont plus importantes pour moi, a avoué la skieuse de 28 ans. Mais défier les hommes est le prochain palier de ma carrière. C'est un souhait dont j'avais fait part, il y a quelques années, à mon entraîneur et à des amis", a-t-elle ajouté.

En cas de refus de la FIS, la skieuse native du Minnesota se concentrera sur deux objectifs: améliorer le record de 62 victoires en Coupe du monde de l'Autrichienne Annemarie Moser-Proell et inscrire 2000 points en Coupe du monde, comme le skieur autrichien Hermann Maier.