NOUVELLES
26/10/2012 05:28 EDT | Actualisé 26/12/2012 05:12 EST

Grand Prix d'Australie: Casey Stoner et Honda donnent le ton

L'Australien Casey Stoner (Honda) a dominé les deux premières séances d'essais libres du Grand Prix d'Australie disputées vendredi sur le circuit de Phillip Island, au sud de Melbourne.

Sur ce tracé maritime, Stoner, vainqueur des cinq dernières éditions, a été le seul à passer sous les 1 min 30 sec, roulant dans les temps qui lui avaient permis de partir en position de pointe l'an dernier.

L'Australien qui, avant de prendre sa retraite sportive en fin de saison, souhaite signer un nouveau succès sur ce tracé, a créé de gros écarts.

Son coéquipier Dani Pedrosa, qui doit impérativement gagner pour conserver une chance de jouer le titre en Espagne à la mi-novembre, est relégué à 8/10e de seconde tandis que le leader du classement mondial, l'Espagnol Jorge Lorenzo, (Yamaha) est 3e à plus d'une seconde.

Les pilotes Yamaha de l'écurie Tech3, le Britannique Cal Crutchlow et l'Italien Andrea Dovizioso, suivent.

Le nonuple champion du monde, Valentino Rossi, monté 13 fois sur le podium en 15 participations toutes classes confondues à Phillip Island, a placé la première Ducati en 8e position, à plus de 2 secondes de Stoner. Il précède son coéquipier Nicky Hayden et le Français Randy de Puniet (Aprilia), premier de la catégorie CRT.

En Moto2, l'Espagnol Marc Marquez (Suter), qui n'est plus qu'à 2 points de son premier titre, n'a pu participer à la première séance d'essai à cause de problèmes d'ordre électronique.

Le Catalan ne figure qu'au 7e rang, à plus d'une seconde de son seul rival au Championnat, Pol Espargaro (Kalex), meilleur chrono de chaque séance.

En Moto3, l'Allemand Sandro Cortese (KTM), sacré champion du monde en Malaisie la semaine dernière, s'est fait souffler le meilleur temps pour 232/1000e de seconde par son compatriote Jonas Folger (Kalex KTM).

Le troisième chrono n'est autre que l'Espagnol Maverick Vinales (FTR Honda), qui avait déserté le Grand Prix de Malaisie la semaine dernière en raison d'un différend avec son écurie.

Le pilote, qui pouvait encore retarder le sacre de Cortese, a retrouvé son guidon alors qu'il avait déclaré forfait jusqu'à la fin de la saison. Il peut dorénavant tenter d'arracher le titre symbolique de vice-champion du monde à son compatriote Luis Salom (Kalex KTM), 11e vendredi.

syd/chc