NOUVELLES
26/10/2012 04:35 EDT | Actualisé 25/12/2012 05:12 EST

Combats dans le nord syrien et bombardement à Homs malgré la trêve (ONG)

De violents combats ont éclaté vendredi matin autour d'une base de l'armée syrienne, dans la périphérie est de Maaret al-Noomane (nord-ouest), et des roquettes sont tombées sur un quartier rebelle de Homs dans le centre de la Syrie, faisant deux blessés, selon une ONG.

"De violents combats ont commencé vers 10H30 (07H30 GMT) autour de la base de Wadi Deif. L'armée a riposté en bombardant le village limitrophe de Deir Charqui. Il s'agit de la première violation de la trêve" négociée par l'émissaire de l'ONU pour l'Aïd al-Adha, a affirmé à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Il a précisé que parmi les rebelles figuraient des combattants du Front islamiste al-Nosra, qui a revendiqué de nombreux attentats en Syrie, et a catégoriquement rejeté mercredi la trêve initiée par Lakhdar Brahimi.

Par ailleurs, deux personnes ont été blessées par la chute de six roquettes sur le quartier rebelle de Khaldiyé à Homs, a ajouté l'OSDH.

Le régime, qui assimile les rebelles à des "terroristes", avait annoncé jeudi soir qu'il suspendrait ses opérations militaires pour l'Aïd, mais répondrait "si les groupes terroristes armés continuent à tirer sur les civils et les forces gouvernementales (...) ou à utiliser des voitures piégées et des bombes".

De son côté l'Armée syrienne libre (ASL), principales faction de l'opposition armée, s'était engagée à faire taire ses armes "si l'armée syrienne en fait autant".

Les rebelles ont pris le 9 octobre la ville de Maaret al-Noomane et ont depuis lancé plusieurs assauts sur la base de Wadi Deif, la plus importante de la région et qui est toujours aux mains de l'armée, où ils espèrent saisir des armes, des munitions et du carburant.

rd/sk/sbh