NOUVELLES
26/10/2012 11:24 EDT | Actualisé 26/12/2012 05:12 EST

Au moins cinq morts et une trentaine de blessés dans un attentat à Damas

Un attentat à la voiture piégée a fait cinq morts et une trentaine de blessés vendredi à Damas, selon la télévision syrienne et l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"L'attentat dans le quartier Daf Chawk a fait cinq morts et 32 blessés dans un attentat terroriste, ce qui représente une violation claire du cessez-le-feu annoncé par l'armée", a déclaré la télévision.

Plusieurs enfants figurent parmi les blessés, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), qui cite un bilan de cinq morts et 30 blessés.

Selon une source au sein des services de sécurité, l'attentat visait des immeubles résidentiels pour les familles de policiers et les enfants blessés jouaient dans la rue en ce premier jour de la fête musulmane de l'Aïd al-Adha, la fête musulmane du sacrifice.

Selon l'OSDH, une organisation basée au Royaume-Uni qui s'appuie sur un réseau de militants et de sources médicales civiles et militaires, "des ambulances sont accourues sur les lieux de l'attentat, qui a également provoqué la destruction de nombreuses maisons dans le secteur".

L'agence de presse officielle syrienne Sana a elle aussi fait état de l'explosion d'une voiture piégée vendredi dans le sud de Damas ayant fait des "victimes".

Cet attentat survient alors qu'armée et rebelles s'étaient engagés jeudi, à l'appel de l'émissaire international Lakhdar Brahimi, à faire taire leurs armes durant les quatre jours de l'Aïd el-Adha, tout en se réservant le droit de riposter.

Le Front al-Nosra, un groupe jihadiste rebelle qui a revendiqué la plupart des attentats ces derniers mois, avait catégoriquement rejeté toute idée de trêve.

Et même si les violences ont semblé marquer le pas vendredi matin, l'armée a annoncé dans l'après-midi qu'elle ripostait à des "violations" commises par "des groupes armés" en différents lieux à travers le pays, dans un communiqué lu à la télévision.

bur-feb/fc