NOUVELLES
25/10/2012 12:04 EDT | Actualisé 25/12/2012 05:12 EST

USA: Les commandes de biens durables grimpent, mais trahissent une faiblesse

WASHINGTON - Les entreprises américaines sont restées prudentes en septembre et ont limité leurs commandes de biens durables, qui témoignent de leurs plans d'investissement. La faiblesse des investissements des sociétés a contribué au ralentissement de la croissance économique.

Le département américain du Commerce a indiqué jeudi que les commandes de biens durables avaient avancé de 9,9 pour cent le mois dernier. Même s'il s'agit du plus important gain en près de trois ans, la plus grande partie de la croissance de septembre s'explique par une importante hausse des commandes d'avions, lesquelles sont très volatiles et avaient plongé lors des mois précédents.

En excluant le secteur du transport, les commandes n'ont progressé que de deux pour cent. Et la demande pour les biens de base, comme la machinerie et l'équipement, est restée inchangée en septembre. Les commandes de biens durables de base sont considérées comme un bon indicateur des plans d'investissement des entreprises. Celles-ci n'ont grimpé que légèrement en août après avoir affiché des déclins marqués en juillet et en juin.

Les biens durables sont des produits dont la durée de vie attendue est d'au moins trois ans. Les commandes peuvent varier grandement d'un mois à l'autre.

La demande connaît une importante baisse cette année, ce qui a affaibli le secteur manufacturier et atténué la croissance économique. Un fort taux de chômage et de faibles salaires ont limité les dépenses des consommateurs, tandis que les entreprises ont retenu leurs investissements pour des machines et de l'équipement. Finalement, le ralentissement de la croissance mondiale a réduit la demande pour les exportations américaines.

Certains indices laissent croire que la santé des fabricants américains pourrait s'améliorer. Une enquête de l'institut des gestionnaires en approvisionnement a noté que l'activité manufacturière avait progressé en septembre pour la première fois en quatre mois, stimulée par un bond des nouvelles commandes.