NOUVELLES
25/10/2012 02:03 EDT | Actualisé 24/12/2012 05:12 EST

Il y aurait 300 victimes de l'animateur de la BBC Jimmy Savile

Les enquêteurs de la police britannique affirment avoir recensé jusqu'à 300 victimes présumées de l'ex-animateur vedette de la BBC, Jimmy Savile, soupçonné d'avoir agressé sexuellement des dizaines de jeunes adolescentes.

Selon le commissaire Peter Spindler de Scotland Yard, environ 130 des 300 présumées victimes recensées dans cette affaire ont déjà été rencontrées par les enquêteurs.

Jimmy Savile, reconnu pour son excentricité, ses tenues tape-à-l'oeil et ses cheveux blond platine, est mort l'an dernier à l'âge de 84 ans au terme d'une carrière télévisuelle d'une quarantaine d'années. Il animait l'émission « Jim'll Fix It », où il permettait à des enfants de réaliser leurs rêves ainsi que l'émission musicale « Top Of The Pops ».

Il s'agirait, selon Scotland Yard, de l'un des agresseurs sexuels qui ont fait le plus grand nombre de victimes en Grande-Bretagne.

Toutes les victimes dans cette affaire étaient de sexe féminin, à l'exception de deux cas impliquant des garçons, précise la police.

Or, Jimmy Savile n'est pas le seul suspect dans la mire des enquêteurs, selon le commissaire Peter Spindler. La police britannique s'apprêterait selon lui à arrêter d'autres personnes qui auraient agressé des enfants avec Jimmy Savile.

Selon les journaux britanniques, les enquêteurs s'intéresseraient également à trois médecins qui ont travaillé dans des hôpitaux où l'ex-animateur aurait agressé des enfants. La police n'a cependant pas confirmé cette information.

Questionné par l'Agence France-Presse sur la véracité des témoignages des victimes de Jimmy Savile, le commissaire Spindler a affirmé qu'ils étaient considérés crédibles « car elles disent toutes la même chose séparément », a précisé le policier.

Ce scandale sexuel a plongé la British Broadcasting Corporation (BBC) dans une grave crise de confiance alors que le diffuseur public est accusé d'avoir étouffé cette affaire pendant des années.

La direction de la BBC a présenté des excuses et ouvert une enquête interne notamment pour connaître les raisons pour lesquelles une émission qui révélait les agissements de Jimmy Savile avait été retirée de la programmation en 2011.