NOUVELLES
25/10/2012 06:41 EDT | Actualisé 25/12/2012 05:12 EST

Coupe du monde - Vonn déplace le curseur

L'Américaine Lindsey Vonn, reine de la vitesse, a déplacé le curseur à l'orée de la Coupe du monde de ski alpin, qui débute ce week-end avec les géants de Sölden (Autriche), en annonçant son intention de prendre le départ de la descente messieurs de Lake Louise (Canada).

Miss Vonn, parce que c'est elle mais sans qu'on sache où elle veut en venir, a ainsi presque fait oublier que Sölden 2012 marque aussi l'introduction en course des nouveaux skis, au rayon de courbe plus long.

Les Allemands, solidaires de leur championne Maria Höfl-Riesch, ont évoqué un "coup de pub" de l'Américaine, qui se sent un peu seule sur le circuit féminin.

La Fédération internationale de ski (FIS) a rapidement douché l'espoir de la skieuse de Park City (Utah) par l'intermédiaire de Guenther Hujara, directeur des courses messieurs. Le responsable a indiqué que si Vonn obtenait le feu vert pour participer aux courses masculines à Lake Louise, fin novembre, elle ne pourrait pas s'élancer chez les dames sur la même piste sept jours plus tard, car cela représenterait un avantage sur ses adversaires féminines.

Plus concrètement, la blonde a quelques défis à relever en une année centrée sur les Mondiaux, programmés en Autriche, à Schladming du 5 au 17 février. Vonn, 28 ans, est notamment en chasse d'Annemarie Moser-Pröll, la skieuse au record de 62 victoires en Coupe du monde. Si elle gagne autant de courses (11) qu'au cours de la saison 2011-2012, Vonn, qui compte déjà 52 succès, aura bel et bien dépassé l'Autrichienne.

Et puis quelques "jalouses" font remarquer que l'Américaine n'a pas fait encore le tour de la polyvalence avec, à son palmarès, seulement deux succès en géant, dont le premier justement sur le glacier Rettenbach il y a un an.

Il n'y a pas que Vonn qui compte poursuivre sa domination. La slalomeuse autrichienne Marlies Schild, absente pour cette reprise sur une piste où elle s'était blessée gravement en octobre 2008, et, dans une moindre mesure, la géantiste allemande Viktoria Rebensburg ont conquis les petits globes lors des deux dernières saison.

Avec 12 victoires au compteur -mais il n'a que 22 ans-, Marcel Hirscher est encore très loin du record (86 victoires) du Suédois Ingemar Stenmark. Mais le jeune homme, qui a un temps d'avance au passage des piquets des disciplines techniques, est le grand favori à sa succession pour lever à nouveau le grand globe du classement général.

Nouveaux skis ou pas, la saison avant que de commencer en a laissé quelques-uns sur le bord de la piste. L'Américain Bode Miller sera ainsi absent, de même que le prodige français Alexis Pinturault, 2e il y a un an à Sölden.

D'ailleurs, c'est une épidémie de blessures qui a touché l'équipe de France messieurs. Outre Pinturault, le champion du monde de slalom Jean-Baptiste Grange, Steve Missillier et Adrien Théaux manqueront en Autriche.

asc/jr