NOUVELLES
25/10/2012 04:48 EDT | Actualisé 25/12/2012 05:12 EST

A Guantanamo, l'ouragan Sandy contraint à annuler les audiences

L'Office des tribunaux militaires d'exception a annulé les audiences jeudi sur la base de Guantanamo à Cuba, après le passage de l'ouragan Sandy qui a provoqué des dégâts matériels et coupé les retransmissions, a annoncé une porte-parole du Pentagone.

La comparution de l'accusé de l'attentat contre le navire américain USS Cole, qui avait été ajournée mercredi et devait se poursuivre jeudi, a été finalement annulée jusqu'à la prochaine audience, dont la date n'a pas été fixée par le juge.

Les avocats, procureurs et journalistes restés à Guantanamo après l'audience des accusés des attentats du 11-Septembre, la semaine dernière, regagneront les Etats-Unis vendredi comme prévu.

Toutes les retransmissions des débats vers la base militaire de Fort Meade (Maryland, est) mais aussi vers la salle de presse à Guantanamo avaient été interrompues mercredi après-midi à l'approche de l'ouragan et n'avaient pas été rétablies jeudi après son passage dans la nuit, a constaté l'AFP à Fort Meade.

L'ouragan Sandy, de catégorie deux sur l'échelle Saffir-Simpson qui en compte cinq, a provoqué des dégâts matériels dans le "camp justice", qui abrite les tentes où sont logés les médias et les organisations non gouvernementales assistant aux audiences, mais aussi sur une cellule située à proximité du tribunal, ainsi que sur des bateaux de plaisance amarrés à Guantanamo.

Des arbres ont été abattus, des lignes électriques et des fils barbelés arrachés, a indiqué à l'AFP une porte-parole de la base par courriel.

Elle a ajouté que l'électricité a été coupée, ainsi que le téléphone et internet pendant 12 heures, tandis que tous les commerces, les services, les routes et les plages ont été fermés pendant les intempéries.

Lors de sa comparution mercredi matin, le Saoudien Abd-al-Rahim Nachiri, 47 ans, a dénoncé les "chaînes", les "agressions" et les "attaques" qu'il est, selon lui, contraint de supporter dans la prison de Guantanamo. Il encourt la peine de mort pour l'attentat contre le navire américain USS Cole en 2000 au Yémen, qui avait fait 17 morts, et contre le pétrolier français MV Limburg qui avait fait un mort en 2002 à Aden. Une prochaine audience, destinée à préparer son procès, devrait se tenir cet hiver.

chv/sam