NOUVELLES
24/10/2012 03:05 EDT | Actualisé 23/12/2012 05:12 EST

Une publicité du diocèse de Québec soulève des questions chez certaines femmes

Des femmes oeuvrant de près avec le milieu de l'Église catholique s'interrogent au sujet du message envoyé dans une publicité lancée au début d'octobre par le diocèse de Québec.

Dans cette publicité, intitulée « Jacques, diacre? J'en jase avec lui! », l'Église invite les femmes à recruter des hommes de leur entourage pour qu'ils envisagent le rôle de diacre.

Selon certaines femmes, cette campagne publicitaire n'envoie pas un bon message à celles qui aspirent au diaconat. C'est l'avis de Louise-Andrée Poitras, membre du Réseau Femmes et Ministères, une association qui revendique depuis des années la reconnaissance officielle de la place de la femme en église, dont l'accès au rôle de diacre.

Mme Poitras pense que la campagne publicitaire relègue la femme derrière l'homme et lui donne un rôle encore plus effacé. Elle croit aussi que le message véhiculé est contraire au message d'ouverture qui est envoyé par le pape Benoît XVI au sujet du diaconat et des femmes.

« Il y a des écrits du Pape actuel, qui fait une ouverture en église pour que le diaconat soit ouvert aux femmes, et l'Archidiocèse de Québec, au lieu d'embarquer dans ce sens-là, va dans un sens tout à fait contraire », déplore Mme Poitras.

Le son de cloche est le même du côté de Marie-Hélène Carette, responsable à la retraite de la formation pratique en théologie et en sciences religieuses à l'Université Laval. Elle se demande pourquoi le diocèse de Québec ne recrute pas des femmes qui sont déjà impliquées au sein de l'Église catholique plutôt que de choisir des hommes.

« On va chercher d'autres diacres, mais pourquoi on ne pense pas à des femmes qui sont déjà en agir? », s'interroge-t-elle.