NOUVELLES
24/10/2012 08:56 EDT | Actualisé 24/12/2012 05:12 EST

TransForce mise sur les réductions de coûts pour augmenter ses profits

MONTRÉAL - L'entreprise de camionnage et de livraison TransForce (TSX:TFI) affirme que les efforts afin de réduire les coûts d'exploitation de ses récentes acquisitions se traduiront par une hausse de 19 pour cent de ses profits au cours des trois prochaines années, même si la faiblesse de l'économie pèse sur ses revenus.

La société montréalaise espère que son bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements (BAIIA) passera de 385 millions $ en 2012 à 460 millions $ en 2015, et ce, même sans revenus additionnels.

Le président et chef de la direction de TransForce, Alain Bédard, a dit s'attendre, mercredi, à ce que l'économie nord-américaine croisse à peine durant la première partie de 2013.

«Dans ce contexte, nous ne prévoyons aucune croissance interne, mais nous allons poursuivre nos efforts pour maximiser le rendement de nos actifs et pour améliorer l'efficacité de notre exploitation», a-t-il ajouté lors d'une conférence téléphonique organisée afin de discuter des résultats financiers du troisième trimestre de TransForce.

«Si jamais le rythme de la croissance économique augmente, nous nous retrouverons en bonne position pour réaliser d'importants gains», a estimé M. Bédard.

Parmi les mesures de réduction des coûts adoptées figurent la vente d'actifs excédentaires et l'éventuelle fermeture d'une cinquantaine de bureaux d'entreprises récemment acquises.

TransForce a plus que doublé son bénéfice net du troisième trimestre, passé à 53,8 millions $, ou 53 cents par action, comparativement à celui de 19,3 millions $, ou 20 cents par action, réalisé lors de la même période il y a un an. Les contributions des acquisitions ont plus que compensé l'impact du difficile contexte économique et de volumes inférieurs aux attentes.

Le bénéfice net ajusté de l'entreprise a été de 43,5 millions $, ou 43 cents par action, en hausse comparativement au bénéfice net ajusté de 33,3 millions $, ou 34 cents par action, du troisième trimestre un an auparavant.

Les revenus trimestriels sont passés à 761,7 millions $ au cours de la période de trois mois terminée le 30 septembre, comparativement à 743 millions $ un an plus tôt.

Les analystes consultés par la maison Thomson Reuters s'attendaient en moyenne à un bénéfice net ajusté de 42 cents par action sur des revenus de 840 millions $.

Les revenus de TransForce avant la surcharge de carburant se sont chiffrés à 683 millions $, contre 667,2 millions $ l'an dernier.

«Le mois d'août a été désastreux pour nous. C'était comme si tout le monde était parti en vacances», a affirmé M. Bédard à des analystes.

À la Bourse de Toronto, mercredi, les actions de TransForce ont grimpé de 25 cents pour clôturer à 17,32 $.