NOUVELLES
24/10/2012 11:45 EDT | Actualisé 24/12/2012 05:12 EST

Le groupe islamiste Al-Nosra rejette le cessez-le-feu en Syrie

Le groupe islamiste le Front Al-Nosra, qui a revendiqué de nombreux attentats contre le régime en Syrie, a rejeté mercredi dans un communiqué la trêve proposée par le médiateur Lakhdar Brahimi à l'occasion de la fête musulmane d'Al-Adha, célébrée à partir de vendredi.

"Il n'y a pas de trêve entre nous et ce régime qui fait couler le sang des musulmans", affirme le Front Al-Nosra, en disant se méfier des intentions du régime du président Bachar al-Assad. "Nous, si Dieu le veut, ne sommes pas parmi ceux qui donnent une chance aux comploteurs pour nous tromper", ajoute-t-il.

"Nous considérons ces dates limites et ces trêves comme des complots fomentés jour et nuit (...) par des gens en Orient et en Occident qui éprouvent une haine, ouverte ou cachée, envers l'islam", précise-t-il.

Le Front al-Nosra, un groupe jihadiste inconnu avant le début du conflit en Syrie, a depuis revendiqué la plupart des attentats récents dans le pays.

Les groupes jihadistes combattant en Syrie, s'ils sont peu nombreux, jouent un rôle important par la motivation de leurs troupes et leur expertise technique, selon des sources au sein de la rébellion.

Les violences en Syrie ont fait plus de 35.000 morts depuis le début de la révolte contre le régime en mars 2011, et poussé plusieurs centaines de milliers de Syriens à trouver refuge dans des pays voisins.

ak/tg/sw