NOUVELLES
24/10/2012 11:53 EDT | Actualisé 24/12/2012 05:12 EST

Le CIO défend l'UCI

Le cyclisme a sa place aux Jeux olympiques. C'est le message qu'a livré Jacques Rogge, mercredi, en réaction à la fin de la saga Lance Armstrong.

Le président du Comité international olympique (CIO) a mentionné que l'Union cycliste internationale (UCI) « a toujours été parmi les pionniers de la lutte au dopage ».

Dans la foulée des révélations sur Armstrong, certains ont évoqué l'idée que le cyclisme soit exclu des futurs Jeux olympiques. Rogge juge toutefois la suggestion excessive.

« Il serait injuste de pénaliser une grande majorité d'athlètes propres en excluant le cyclisme des Jeux, a mentionné Rogge par courriel à divers médias. Il y a plusieurs façons de démasquer les tricheurs. »

Rogge attendra après la réunion de l'UCI de vendredi pour déterminer si le CIO dépouille ou non Armstrong de sa médaille de bronze des JO de Sydney en 2000. Son organisme se penchera aussi sur le cas d'un autre Américain, Levi Leipheimer, médaillé de bronze à Pékin en 2008. Leipheimer a toutefois admis s'être dopé dans son témoignage contre Armstrong.