NOUVELLES
24/10/2012 02:43 EDT | Actualisé 24/12/2012 05:12 EST

Dwight Duncan ne briguera pas la chefferie au Parti libéral de l'Ontario

TORONTO, ONTARIO, - Le ministre des Finances de l'Ontario, Dwight Duncan, ne sera pas candidat à la chefferie du Parti libéral de la province. Il a aussi annoncé son intention de ne pas solliciter de nouveau mandat.

M. Duncan compte appuyer son amie, l'ancienne ministre Sandra Pupatello, si jamais elle décidait de se lancer dans la course à la succession de Dalton McGuinty.

Il a expliqué que le gros du boulot en vue de la préparation du prochain budget aura été accompli le 27 janvier. Il confiera les questions les plus épineuses au prochain ministre des Finances, qui pourrait présenter un budget à la fin du mois de mars.

M. McGuinty a pris tout le monde par surprise, la semaine dernière, quand il a annoncé son départ après 16 ans comme chef libéral et neuf ans comme premier ministre.

La ministre des Affaires municipales, Kathleen Wynne, et l'ancien député Gerrard Kennedy, qui avait été défait par M. McGuinty en 1996 par seulement 140 votes, pourraient aussi se lancer dans la course.

Par ailleurs, M. McGuinty nie catégoriquement avoir prorogé l'Assemblée législative dans le but d'éviter des motions de censure et les audiences de comités parlementaires sur l'annulation de la construction de centrales au gaz à Oakville et Mississauga, en pleine campagne électorale.

L'opposition accuse M. McGuinty d'avoir voulu éviter les audiences qui devaient s'ouvrir cette semaine sur sa décision d'annuler la construction de ces centrales, une volte-face qui coûte 230 millions $ aux contribuables.

M. McGuinty, qui dirige un gouvernement minoritaire, affirme avoir prorogé le parlement pour au moins quatre mois afin de donner le temps aux esprits de se calmer — il affirme que l'attitude des partis d'opposition empêchait tout progrès.