NOUVELLES
24/10/2012 07:04 EDT | Actualisé 24/12/2012 05:12 EST

Dans l'affaire Armstrong, l'UCI "n'avait pas le choix" estime Contador

Le cycliste espagnol Alberto Contador (Saxo Bank) a estimé mercredi que l'Union cycliste internationale (UCI) "n'avait pas le choix" concernant le cas de Lance Armstrong, privé lundi pour dopage de ses sept victoires dans le Tour de France de 1999 à 2005.

L'UCI "n'avait pas le choix et était en fait contrainte" de prendre cette décision, a déclaré le coureur espagnol, mercredi, à Paris, au sujet de la décision de la Fédération internationale de suivre le rapport de l'Agence antidopage américaine (Usada) et d'effacer tout le palmarès du coureur texan postérieur au 1er août 1998.

"C'est la philosophie claire dans le cyclisme ces dernières années, concernant le dopage, très bien, et ça va dans la bonne direction", a ajouté le "pistolero", vainqueur des Grandes Boucles 2007 et 2009 mais privé pour dopage de sa victoire en 2010 et interdit pour cela de participer au Tour 2012.

"Je crois que le cyclisme est un très beau sport et les gens le savent, les vrais supporteurs du vélo veulent penser au présent et au futur", a ajouté Alberto Contador, vainqueur du Tour d'Espagne cet été, qui s'exprimait dans le cadre de la présentation du parcours du Tour de France 2013.

pm/mcd/ol/jgu