NOUVELLES
23/10/2012 05:54 EDT | Actualisé 23/12/2012 05:12 EST

Une aide alimentaire est envoyée à 1,5 million de Syriens

Le nombre des bénéficiaires syriens de l'aide alimentaire du Programme alimentaire mondial (PAM) est passé de 50 000 à 1,5 million en moins d'une année.

« La situation s'aggrave », a déclaré mardi à Genève Daly Belgasmi, directeur régional du PAM.

M. Belgasmi a assuré que son organisation a envoyé de l'aide pour 1,5 million personnes en septembre et à 850 000 le mois d'avant, alors que l'objectif initial était de distribuer de l'aide alimentaire à 50 000 personnes en décembre 2011.

« Les personnes sont déplacées à l'intérieur (du pays) une fois, deux fois ou trois fois, allant d'un endroit à un autre pour trouver un refuge », a expliqué M. Belgasmi.

Selon l'ONU, environ 1,2 million de Syriens sont déplacés à l'intérieur des frontières de la Syrie, alors que les autorités syriennes avancent le chiffre de 3,2 millions de déplacés, a indiqué M. Belgasmi.

Le responsable du PAM espère un cessez-le-feu pour faciliter le travail de l'organisation.

Le PAM parvient toutefois malgré les combats, avec la collaboration du Croissant rouge arabe syrien (SARC), à faire arriver l'aide dans la majorité des endroits. Mais le PAM précise qu'il a la capacité d'envoyer de l?aide, mais il ne peut assurer que l'aide arrive à destination.

En plus de l'aide fournie aux Syriens de l'intérieur, le PAM a envoyé de l'aide aux 120 000 Syriens réfugiés dans les pays voisins.

Plus de 300 000 Syriens réfugiés dans les pays voisins

Le nombre de réfugiés syriens a atteint le nombre de 100 000, selon le haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR).

Ainsi après la Turquie et la Jordanie, le Liban devient le troisième pays à franchir la barre des 100 000 réfugiées.

L'Irak est aussi une autre destination des réfugiés syriens. Au total, quelque 358 000 Syriens ont quitté leur pays et trouvé refuge dans ces quatre pays frontaliers, selon le HCR.

Mais cette institution onusienne souligne que des dizaines de milliers de Syriens n'ont pas demandé de l'aide aux organisations internationales et par conséquent ne figurent pas dans les statistiques.