NOUVELLES
23/10/2012 12:47 EDT | Actualisé 23/12/2012 05:12 EST

Un officier israélien grièvement blessé à la frontière avec Gaza (armée)

Un officier de l'armée israélienne a été grièvement blessé mardi matin par un engin explosif le long de la frontière entre Israël et la bande de Gaza, a indiqué l'armée, en dénonçant cette attaque revendiquée par un groupe armé palestinien.

Cet incident est intervenu peu avant la visite à Gaza de l'émir du Qatar, cheikh Hamad ben Khalifa al-Thani, la première d'un chef d'Etat dans le territoire palestinien depuis que le Hamas en a pris le contrôle en juin 2007.

"Un officier de l'armée a été grièvement blessé ce matin lors d'une patrouille de routine près de la barrière de sécurité dans la région centrale de la bande de Gaza", a expliqué à l'AFP une porte-parole militaire, ajoutant qu'il avait été évacué par hélicoptère vers un hôpital israélien.

Une source militaire a indiqué que l'incident s'était produit près du passage de Kissoufim, entre Israël et le centre de la bande de Gaza.

La branche armée du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP, gauche radicale), les Brigades Abou Ali Moustapha, a revendiqué l'opération, affirmant dans un communiqué avoir "blessé un officier de la brigade Givati, évacué par hélicoptère".

Selon les forces de sécurité du Hamas, au pouvoir à Gaza, des chars israéliens ont par la suite fait une incursion de quelques centaines de mètres dans le secteur, suivie d'un bref échange de tirs.

Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak a précisé que l'engin explosif était accroché à une porte de la barrière frontalière et souligné qu'Israël prenait cette attaque "très au sérieux".

"L'armée israélienne réagira de la manière et au moment appropriés", a-t-il dit près de Jérusalem lors d'une inspection d'un exercice militaire israélo-américain baptisé "Austere Challenge 12".

Dans un communiqué, l'armée israélienne a souligné que "les organisations terroristes poursuivent leurs incessantes attaques contre des civils et des militaires israéliens en plaçant des engins explosifs dans le secteur jouxtant la barrière de sécurité".

Par ailleurs, quatre roquettes ont été tirées mardi de la bande de Gaza vers le sud d'Israël sans faire ni victime ni dégât, a indiqué à l'AFP le porte-parole de la police Micky Rosenfeld.

Un véhicule de l'armée israélienne avait été endommagé la semaine dernière dans le secteur de Kissoufim par l'explosion d'un engin qui visait des soldats en patrouille.

Selon les médias israéliens, les habitants des zones limitrophes de la bande de Gaza ont été appelés à rester à proximité des abris.

Trois Palestiniens ont été tués lundi lors de raids aériens israéliens menés dans le nord de la bande de Gaza.

bur-jjm-sst-jlr/hj