NOUVELLES
23/10/2012 05:32 EDT | Actualisé 23/12/2012 05:12 EST

Sénégal - Le sélectionneur Joseph Koto limogé

La Fédération sénégalaise de football (FSF) a annoncé mardi avoir mis fin aux fonctions de Joseph Koto, qui était depuis mi-juin sélectionneur de l'équipe nationale, limogeage décidé dix jours après des violences qui ont marqué l'élimination du Sénégal de la CAN-2013.

Joseph Koto, un Sénégalais, ainsi que son compatriote et adjoint Karim Séga Diouf, ont été limogés par le comité exécutif de la FSF, qui s'est longuement réuni mardi pour tirer les leçons de la disqualification du Sénégal de la CAN-2013 après un match contre la Côte d'Ivoire interrompu à cause d'incidents le 13 octobre à Dakar.

Joseph Koto avait été désigné en remplacement du Français Pierre Lechantre, nommé sélectionneur fin avril et qui a ensuite renoncé à entraîner "les Lions", pour "manque de garanties" selon des sources internes à la Fédération.

Koto a assuré l'intérim de Lechantre, puis a été confirmé par la FSF sélectionneur le 15 juin, avec comme adjoint Karim Séga Diouf.

Le match Sénégal-Côte d'Ivoire du 13 octobre, disputé dans le cadre des barrages retour qualificatifs à la CAN-2013, a été interrompu à la 74e minute à la suite d'incidents, alors que la Côte d'Ivoire menait 2 à 0: feux allumés dans les gradins, jets de divers projectiles en direction du terrain par des supporteurs sénégalais mécontents.

La police est intervenue pour disperser les supporteurs en colère et sécuriser joueurs sénégalais, ivoiriens et supporteurs ivoiriens. Après une quarantaine de minutes d'interruption, le match avait été définitivement arrêté. Le Sénégal avait perdu le match aller 4-2 à Abidjan.

Le 15 octobre, la Confédération africaine de football (CAF) a confirmé le résultat "à savoir 2-0 en faveur de la Côte d'Ivoire", ce qui éliminait le Sénégal de la Coupe d'Afrique des Nations 2013. La CAF a précisé que sa commission de discipline pourrait imposer "d'autres sanctions" au Sénégal, sans détailler davantage.

hgm-cs/bm