NOUVELLES
23/10/2012 06:02 EDT | Actualisé 23/12/2012 05:12 EST

L'exploitation du gaz naturel peu payante pour le N.-B.

Au Nouveau-Brunswick, une entreprise a pu extraire du gaz naturel sans verser un sou, ce que dénonce le Parti vert de la province.

Grâce à un système de déductions, Corridor Resources n'a pas eu à payer ses redevances durant le second trimestre de l'année et cela même si officiellement les redevances sont fixées à 10 % du prix de vente obtenu pour le gaz naturel.

Après déduction de certains coûts de production, et à cause des bas prix du gaz naturel, Corridor Resources s'en tire au deuxième trimestre de 2012 sans avoir à payer de redevances pour le gaz naturel.

Dans un courriel, un porte-parole de l'entreprise explique qu'en raison des bas prix du gaz naturel, la compagnie ne faisait pas de profits, mais qu'elle a plutôt subi des pertes importantes.

Selon un économiste de l'Université du Nouveau-Brunswick, un scénario semblable se prépare pour le gaz de schiste, qui rapporterait donc beaucoup moins, dans les faits, que ce que laissent entendre les politiciens.

Roderick Hill croit qu'il est fort possible, que la nouvelle formule pour calculer les redevances sur le gaz de schiste n'apporte pas un sou de plus dans les coffres de la province.

Le professeur Hill défie le gouvernement d'être transparent, et de publier les études qui démontreraient que l'exploitation des gaz de schiste apportera des centaines de millions de dollars dans les coffres publics.