NOUVELLES
23/10/2012 04:01 EDT | Actualisé 22/12/2012 05:12 EST

Dur pour les pneus

Le circuit Buddh à New Delhi demandera aux pilotes d'être particulièrement vigilant. Il est dur pour les pneus, et pourrait en piéger certains.

Pour l'édition 2012, Pirelli a choisi d'offrir aux équipes ses gommes tendres et dures.

« La chose qui fait mal aux pneus dans le Grand Prix d'Inde est le fait qu'il existe plusieurs courbes qui sont très longues, rappelle le pilote d'essais Pirelli Jaime Alguersuari. Il y a donc des contraintes latérales énormes sur les pneus et des changements très rapides de direction qui n'arrangent rien. Il faudra prendre soin de ses pneus, mais le choix des durs et des tendres est bon. Il rend possible de ne faire qu'un arrêt. »

Sebastian Vettel (Red Bull) s'était imposé en 2011 après deux arrêts, mais les deux autres pilotes sur le podium ne s'étaient arrêtés qu'une fois.

Alguersuari avait fini 8e en 2011 sur ce circuit atypique.

« Il y a une combinaison intéressante de virages lents, à vitesse moyenne et rapides avec de longues lignes droites. Certaines courbes sont inhabituelles, affirme-t-il. Par exemple, une chicane à la fin du tour à prendre en cinquième, ça n'arrive pas souvent. »