NOUVELLES
22/10/2012 01:18 EDT | Actualisé 22/12/2012 05:12 EST

Mali: la France compte envoyer des drones en Afrique de l'Ouest

PARIS - La France va déplacer des drones de surveillance vers l'Afrique de l'Ouest et s'entretient en secret avec les États-Unis pour aider le gouvernement du Mali à chasser les rebelles liés à Al-Qaïda qui tiennent le nord du pays, a appris l'agence Associated Press lundi de source officielle française à la défense.

Paris et les Nations Unies insistent sur le fait qu'une intervention doit être dirigée par des troupes africaines.

Toutefois, la France, qui craint pour ses six otages détenus au Mali et redoute que la région ne devienne une nouvelle source de terrorisme transfrontalier, joue un rôle croissant en coulisses.

Certains citoyens français ont joint les rangs d'Al-Qaïda dans les pays islamiques du Maghreb.

Dans l'ouest du Mali, des habitants craignent que le nord-est du pays et la région du Sahel deviennent un nouvel Afghanistan, un endroit hostile où les extrémistes peuvent s'entraîner, imposer la dure loi islamique et planifier des attaques terroristes.

La France, qui a colonisé de nombreux pays du Sahel, pourrait être une cible de choix.

«Cela représente une menace importante aux intérêts français dans la région et à la France elle-même», a indiqué François Heisbourg, un expert de la Fondation pour la recherche stratégique, un groupe de réflexion partiellement financé par l'état et situé à Paris.

«La situation ressemble à celle de l'Afghanistan en 1996, ça rappelle le temps où ben Laden avait trouvé un endroit plus grand que la France où organiser des camps d'entraînement, où il pouvait organiser des attaques terroristes à grande portée.»

Au moment où elle retire ses militaires de l'Afghanistan et ce, avant ses alliés de l'OTAN, la France tourne son attention vers la région du Sahel.

Selon la source du ministère de la Défense, les drones devraient être envoyés dans l'ouest de l'Afrique vers la fin de l'année 2012. La France aurait également des forces spéciales dans la région entourant le Mali, et elle aurait confié la surveillance de ce secteur à une société privée.

D'autres responsables également tenus à l'anonymat ont ajouté que des officiers et diplomates français et américains tenaient une réunion sur le renseignement et la sécurité dans le Sahel lundi.