NOUVELLES
22/10/2012 12:25 EDT | Actualisé 22/12/2012 05:12 EST

L'USADA réclame une commission indépendante

L'Agence américaine antidopage (USADA) a salué « un jour historique pour le sport propre » après la décision de l'Union cycliste internationale (UCI) dans le dossier Lance Armstrong.

L'UCI a annoncé lundi qu'elle validait la suspension à vie du coureur américain et le retrait de ses titres gagnés entre 1999 et 2005.

L'USADA appelle maintenant à la création d'une « commission vérité et réconciliation ».

L'agence n'hésite pas non plus à égratigner l'UCI et sa prudence dans l'affaire Armstrong.

« Malgré son opposition à l'enquête de l'USADA, nous sommes heureux d'observer que l'Union cycliste internationale a finalement changé sa position et validé nos sanctions », est-il indiqué dans un communiqué de l'USADA.

« Il y a encore beaucoup de détails cachés concernant le dopage, de médecins liés aux pratiques dopantes, de dirigeants corrompus, l'omerta n'a pas encore été brisée, a souligné l'USADA.

« De nombreuses actions doivent encore être menées pour combattre le dopage. Il faudra se souvenir de ce jour historique pour le sport propre, mais celui-ci n'est pas garanti pour autant. Seule une commission vérité et réconciliation indépendante peut mettre le cyclisme sur la voie d'une réelle réforme. »

En s'appuyant sur le témoignage de 26 personnes, dont 11 anciens coéquipiers d'Armstrong, le rapport de l'USADA détaille les pratiques de dopage du coureur américain de 1998 à 2009 avec les équipes américaines US Postal et Discovery Channel et décrit « le programme de dopage le plus sophistiqué et réussi que le sport n'ait jamais connu ».

Armstrong a été déchu, lundi, de tous ses titres acquis entre 1998 et 2005, dont ses sept au Tour de France, et banni à vie par l'UCI.