NOUVELLES
22/10/2012 03:53 EDT | Actualisé 22/12/2012 05:12 EST

L'allemand Siemens renonce à ses activités solaires

BERLIN - Le géant allemand Siemens AG a annoncé lundi qu'il renonçait à ses activités solaires, un secteur en crise, et qu'il se concentrait sur les énergies renouvelables telles que l'éolien et l'hydroélectrique. Le conglomérat industriel allemand, établi à Munich, a précisé être en discussion avec des acheteurs potentiels, sans apporter plus de détails.

L'énergie solaire a été frappée par la baisse des subventions et des ventes, ainsi que par une concurrence féroce, notamment des fabricants chinois.

«En raison de changements du contexte global, d'une croissance plus faible et d'une forte pression sur les prix dans les marchés du solaire, (nos) attentes dans l'énergie solaire n'ont pas été atteintes», a justifié Siemens.

Plusieurs entreprises allemandes du secteur, dont Q-Cells SE et Solar Millennium AG ont également déposé le bilan au cours de l'année écoulée. Une autre compagnie allemande du marché du solaire, SMA AG a annoncé la semaine dernière qu'elle supprimait 1000 postes, soit un cinquième de sa force de travail globale du fait de la baisse des recettes et des possibles pertes annuelles pour l'année 2013.

Le mois dernier, l'Union européenne a ouvert une enquête sur des panneaux solaires chinois. Selon une association du secteur, les produits auraient été exportés à un prix inférieur que le coût de production.

La division énergie solaire et hydroélectrique de Siemens emploie environ 680 salariés, alors que l'entreprise emploie plus de 7000 personnes dans l'éolien. Dans le monde, 360 000 salariés travaillent pour le géant allemand.