NOUVELLES
22/10/2012 11:21 EDT | Actualisé 22/12/2012 05:12 EST

Iran: M. Ahmadinejad insiste pour visiter la prison d'Evine

Mahmoud Ahmadinejad a insisté lundi pour visiter la prison d'Evine, au lendemain du refus de la justice d'accorder au président iranien l'accès à l'établissement qui rassemble la plupart des détenus politiques, selon le site internet officiel de la présidence.

"Je suis déterminé à faire exécuter pleinement la Constitution et à réformer radicalement les affaires du pays, et je suis certain qu'en inspectant les prisons et certains tribunaux, je serai en mesure d'examiner comment la Constitution et les droits fondamentaux des gens sont appliqués", a écrit le président dans un courrier au chef de l'autorité judiciaire, l'ayatollah Sadeq Larijani.

Dimanche, le porte-parole de l'autorité judiciaire, le procureur général Gholamhossein Mohseni Ejeie, avait annoncé le rejet de la demande de M. Ahmadinejad, estimant que cette visite n'était "pas une priorité" compte tenu de la crise économique qui secoue le pays et qu'elle avait "une dimension politique".

Il a laissé entendre que l'intérêt de M. Ahmadinejad, qui n'avait jamais demandé à visiter la prison en plus de 7 années de présidence, était lié à "la présence dans la prison d'une personne qui lui est proche", une allusion au conseiller de presse de la présidence Ali Akbar Javanfekr.

M. Javanfekr, également PDG de l'agence officielle Irna et du groupe de presse gouvernemental Iran, purge depuis septembre à Evine une peine de six mois de prison pour publication d'informations "contraires aux codes islamiques et à la morale".

Le refus de l'autorité judiciaire constitue un nouveau signe des tensions entre le président et l'appareil judiciaire contrôlé par la ligne dure du régime.

M. Ahmadinejad et son entourage accusent l'appareil judiciaire de s'en prendre aux proches du président pour faire pression sur lui, tandis que les responsables judiciaires accusent le chef de l'exécutif de bafouer la séparation des pouvoirs.

bur/fc/cco