NOUVELLES
22/10/2012 05:38 EDT | Actualisé 22/12/2012 05:12 EST

Infrastructures : Québec continuera de suivre l'argent des subventions

Le Parti québécois rétablira le service de vérification de l'utilisation des subventions liées aux infrastructures octroyées aux municipalités. Le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire (MAMROT) a indiqué lundi qu'il annulait une décision prise par le gouvernement précédent à la fin de son mandat.

Ce service de cinq personnes, dont quatre comptables, avait pour mandat d'examiner l'utilisation des subventions octroyées par le gouvernement aux municipalités pour leurs travaux d'infrastructures comme les routes et l'assainissement des eaux.

C'est le cabinet du ministre des Affaires municipales, Sylvain Gaudreault, qui a annoncé la décision du gouvernement Marois. Alors que se déroulent les audiences de la commission Charbonneau, l'abolition du comité envoyait un très mauvais message, a expliqué l'attaché de presse du ministre, Yann Langlais-Plante.

Le Devoir révélait en matinée lundi que le MAMROT avait aboli ce comité après le scrutin du 4 septembre, mais avant l'entrée en fonction du gouvernement Marois, deux semaines plus tard. Selon le quotidien, le gouvernement de Jean Charest avait décidé de laisser aux municipalités la facture des vérifications afin de respecter une politique d'attrition visant à ne remplacer qu'un départ à la retraite sur deux.

Ce service permet au gouvernement de récupérer environ 5 millions de dollars chaque année, selon Le Devoir.

Interrogé par le quotidien, le Syndicat des professionnels et professionnelles du gouvernement du Québec avait critiqué la mesure adoptée par les libéraux. Jusqu'à lundi matin, les demandes de rencontre avec le ministre Gaudreault étaient restées lettre morte.