NOUVELLES
22/10/2012 01:52 EDT | Actualisé 21/12/2012 05:12 EST

Controverse autour d'un message de la chef du Wildrose sur le boeuf détruit par XL Foods

Dans un échange sur Twitter à propos du boeuf détruit par l'usine XL Foods de Brooks, Danielle Smith affirme qu'il s'agit d'un gaspillage important et laisse entendre que les pauvres pourraient en bénéficier.

Des centaines de tonnes de boeuf rappelé par l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) en raison d'une possible contamination par la bactérie E. coli ont été jetées au dépotoir de Brooks durant la fin de semaine.

Un homme de Red Deer a écrit sur Twitter, dimanche, « N'y a-t-il aucun moyen de bien cuire la viande, afin qu'elle soit saine et qu'elle puisse nourrir les pauvres? »

Ce à quoi Danielle Smith a répondu « Je suis d'accord. Nous savons tous que de bien cuire la viande tue la bactérieE. coli. Quel gaspillage. »

Le commentaire de la chef du Wildrose a suscité de nombreuses réactions. Plusieurs l'accusent de suggérer que de la viande contaminée devrait être servie aux plus démunis.

Le chef du Nouveau Parti démocratique albertain, Brian Mason, a répondu sur Twitter qu'il était préoccupant qu'une personnalité publique suggère une telle chose.

Mme Smith a affirmé plus tard que ce n'était pas ce qu'elle voulait dire.

« C'est ce qu'il a dit », a-elle précisé, en faisant référence à l'homme de Red Deer. « Mon commentaire se concentrait sur le fait qu'il était possible ou non tuer la bactérie par une bonne cuisson, mais nous devons nous référer à l'ACIA. Ils sont les régulateurs, ils ont décidé qu'on ne pouvait pas le faire [cuire le boeuf] de manière sécuritaire, alors ils n'ont pas certifié le boeuf. »

Mme Smith ajoute qu'il est décevant que cette viande ne puisse être préservée et que si une viande était sur la liste de rappel puis remise sur les tablettes, elle l'achèterait.