Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La récidive pourrait coûter cher à l'ex-policier Serge Lefebvre

L'ex-policier Serge Lefebvre pourrait demeurer longtemps derrière les barreaux. L'homme de 67 ans, qui a été arrêté jeudi matin dans le secteur de Cap-Rouge, devra non seulement répondre à de nouvelles accusations, mais sa libération conditionnelle pour des crimes antérieurs sera revue.

Rappelons que Serge Lefebvre a déjà été condamné à la prison à perpétuité pour le meurtre de deux de ses collègues en 1985. Il a toutefois obtenu sa libération conditionnelle en 2003.

En vertu des événements survenus jeudi, Serge Lefebvre fait face à sept nouveaux chefs d'accusation de vol et d'introduction par effraction. Les événements reprochés cette fois-ci à l'ex-policier seraient survenus entre juillet 2011 et octobre 2012, dans des locaux commerciaux du secteur de Cap-Rouge.

La libération de l'ex-policier est actuellement suspendue par la Commission des libérations conditionnelles du Canada (CLCC).

Carole Ménard, responsable des communications à la CLCC, ne veut pas commenter le cas précis de M. Lefebvre. Elle explique cependant que selon la procédure, il y a des conséquences pour un détenu condamné à perpétuité ayant obtenu une libération conditionnelle.

« Il est évident que quand les commissaires vont s'asseoir, ils vont évaluer le risque de cette personne-là et ils vont décider si on lui redonne ou pas sa libération conditionnelle. Le fait d'avoir de nouvelles accusations est un facteur important », précise-t-elle.

Le criminaliste Herman Bédard abonde dans le même sens. « Ils ont accès devant eux au contenu du dossier pour lequel monsieur a été déclaré coupable et s'il y a de nouvelles accusations, on en tient compte, même s'il a plaidé non-coupable. »

« Légalement, le service correctionnel a 30 jours pour prendre une décision, à savoir est-ce qu'on annule la suspension de la libération conditionnelle ou est-ce que le dossier est renvoyé à la commission », ajoute Carole Ménard.

En 1986, Serge Lefebvre avait été condamné à la prison à vie pour avoir tué deux policiers lors d'un vol qui a mal tourné.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.