Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La 11e Nuit des sans-abri à la mémoire de Joëlle Tshernish Brisson

Des activités pour la Nuit des sans-abri sont organisées à travers la province vendredi, mais l'événement prend une tournure particulière à Québec cette année, où une femme itinérante est morte il y a deux semaines.

La 11e Nuit des sans-abri sera l'occasion d'honorer la mémoire de Joëlle Tshernish Brisson, 31 ans, retrouvée sans vie dans un stationnement du quartier Saint-Roch au début du mois.

Le rassemblement est organisé par le Regroupement pour l'aide aux itinérants et itinérantes de Québec (RAIIQ). Les citoyens sont invités à participer à une vigile à la place de l'Université-du-Québec, dans le quartier Saint-Roch.

Le coordonnateur de l'organisme, Frédéric Keck, estime que les problèmes d'itinérance s'aggravent à Québec comme ailleurs.

« On voit de plus en plus de travailleurs en situation de précarité et à risque d'itinérance qui vont dans les soupes populaires et les dépannages alimentaires », affirme-t-il.

Le RAIIQ réclame une nouvelle politique sur l'itinérance et une augmentation du financement pour les services aux itinérants.

Frédéric Keck dit travailler sur plusieurs projets. « Ça fait déjà quelques années qu'on travaille sur l'idée d'un drop in, un hébergement accessible où on pourrait accompagner les gens avec des problématiques plus particulières. »

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.