NOUVELLES
19/10/2012 08:35 EDT | Actualisé 19/12/2012 05:12 EST

Deux morts lors d'un attentat suicide dans le sud-est de l'Iran

Un attentat suicide contre une mosquée chiite a fait au moins deux morts et plusieurs blessés dans une province du sud-est de l'Iran secouée ces dernières années par plusieurs attaques sanglantes menées par des rebelles sunnites, ont rapporté vendredi les médias locaux.

"Deux bassidjis ont été tués et cinq autres personnes ont été blessées" dans cet attentat perpétré à Chabahar, dans la province du Sistan-Balouchistan, a déclaré Ali Abdollahi, vice-ministre intérieur, cité par l'agence Isna.

"Un individu voulait commettre un attentat suicide contre la mosquée imam Hossein mais les bassidjis et les forces de sécurité l'ont repéré. Dans la course-poursuite il a fait exploser sa ceinture d'explosifs et il est mort sur le coup", a déclaré M. Abdollahi.

Il a ajouté que les autorités cherchaient à découvrir l'identité du terroriste.

Les médias iraniens avaient rapporté plus tôt qu'il y avait trois enfants parmi les blessés.

L'agence officielle irna avait affirmé que "le terroriste, qui n'a pas réussi à entrer dans la mosquée, a fait exploser sa ceinture d'explosifs à quelques centaines de mètres de là".

La province du Sistan-Balouchistan, frontalière avec le Pakistan et où vit une forte minorité sunnite, a été le théâtre ces dernières années d'actions sanglantes menées par les rebelles sunnites du Joundallah (soldats de Dieu).

Téhéran accuse les services de renseignements américains, britanniques et pakistanais de soutenir ce groupe.

Le chef du Joundallah, Abdolmalek Rigi, a été pendu en juin 2010. Il avait été capturé par les forces de sécurité iraniennes alors qu'il se trouvait à bord d'un avion de ligne international qui traversait le ciel iranien.

L'avion avait été contraint de se poser en Iran par l'armée de l'air iranienne.

sgh/sbh/tp