Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Un Canadien extradé aux États-Unis pour répondre à des accusations de complot

EDMONTON - Un juge d'Edmonton a décrété que les preuves étaient suffisantes pour extrader un citoyen canadien aux États-Unis afin qu'il puisse répondre à des accusations de complot visant à tuer des Américains.

Sayfildin Tahir Sharif fera vraisemblablement appel de cette décision, ce qui devrait ralentir le processus.

Ce citoyen canadien est également accusé d'avoir soutenu un groupe terroriste en partie responsable d'un attentat suicide qui a tué cinq soldats américains, en 2009, en Irak.

Le juge ne s'est pas encore prononcé sur la preuve relative à la deuxième accusation.

Des conversations téléphoniques et des courriels interceptés par les autorités ont démontré que Sharif a aidé les djihadistes à communiquer avec les membres d'un réseau terroriste alors qu'ils se déplaçaient de la Tunisie vers l'Irak afin de réaliser l'attaque, a indiqué la Couronne.

Le juge a déclaré que les appels téléphoniques et les courriels enregistrés allaient bien au-delà du simple enthousiasme religieux.

Sharif, qui est âgé de 40 ans, a reçu la citoyenneté canadienne à son arrivée au pays en 1993. Il a été arrêté dans un appartement d'Edmonton il y a 19 mois.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.