Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

007 dit non au 3D

Célébrant son 50e anniversaire, James Bond a fait l'expérience de nouveaux gadgets, mais le 3D n'en fait pas partie.

Les producteurs de la franchise de l'espionnage ont dit n'avoir aucun intérêt à sortir un film du célèbre agent secret en 3D. Le prochain Skyfall, en salle à partir du 9 novembre au Québec, est le premier film de James Bond à prendre l'affiche depuis que le long métrage Avatar a fait du format 3D une avenue courante et souvent lucrative pour les mégaproductions.

La productrice de Skyfall, Barbara Broccoli a soutenu récemment en entrevue que le 3D peut être fantastique pour le contenu approprié, mais qu'il ne semble pas s'agir de la voie à suivre pour les films de l'agent secret 007.

Elle a fait valoir que l'action intense et le montage effréné des productions de James Bond présenteraient de multiples défis dans un tel format.

Mme Broccoli et son demi-frère Michael G. Wilson ont produit les sept derniers films de James Bond.

Skyfall, qui prend l'affiche d'abord au Royaume-Uni la semaine prochaine, suit Quantum of Solace, sorti en 2008, soit un an avant la sortie du drame épique de James Cameron en 3D.

The Associated Press

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.