NOUVELLES
18/10/2012 01:06 EDT | Actualisé 17/12/2012 05:12 EST

Vale interrompt ses activités à la mine Frood

La minière Vale interrompt ses activités à la mine Frood de Sudbury. L'entreprise brésilienne précise cependant que sa décision n'entraînera aucune perte d'emploi.

Au total, 85 employés seront touchés, mais ceux-ci effecturont d'autres tâches au sein de la minière.

La porte-parole de Vale, Angie Robson, soutient que la volatilité des marchés, la baisse de la demande pour les métaux et la baisse du prix du nickel sont à l'origine de la décision.

« Vale suspend ses opérations à la section Frood de la mine Stobie d'ici la fin de l'année. Les opérations pour le reste de la mine Stobie demeureront à leur niveau actuel », écrit-elle dans un courriel.

Elle ajoute que la mine Frood n'est pas rentable, surtout en cette période difficile.

La mine, exploitée depuis plus de 100 ans, a besoin d'investissements capitaux trop importants, selon la minière.

Réactions

Le président de la section locale 6500 du syndicat des Métallos, Rick Bertrand, indique que les fermetures de mines ne constituent jamais de bonnes nouvelles mais qu'au moins les emplois seront sauvés.

Selon l'expert en statégie commerciale de l'Université Laurentienne, Jean-Charles Cachon, cette décision s'expliquerait aussi par fait que le nickel n'occupe qu'une toute petite part des activités de la multinationale.

« Le secteur nickel de Vale est un peu le parent pauvre de l'entreprise et on peut se demander si Vale ne va pas se débarasser de tout ce secteur nickel dans lequel elle ne connaît pas grand chose finalement », affirme-t-il.