NOUVELLES
18/10/2012 02:37 EDT | Actualisé 18/12/2012 05:12 EST

Une filiale de la Financière Sun Life écope d'une amende au Royaume-Uni

LONDRES - L'organisme de réglementation financière britannique a imposé une amende de quelque 950 000 $ à une filiale de la Financière Sun Life (TSX:SLF), pour ce qu'il a qualifié de «défaillances» dans la gestion de ses produits vie avec participation aux excédents et bénéfices.

La Financial Services Authority (FSA) a rendu sa décision jeudi, relativement aux activités de la Sun Life Assurance Company of Canada (U.K.).

La FSA a indiqué que la conception et l'exécution des modalités de gouvernance de la société étaient «imprécises et inadéquates», de sorte que les intérêts des détenteurs d'une police d'assurance risquent de ne pas être proprement protégés.

Cette question a été portée à l'attention des autorités de réglementation à la suite de deux transactions d'importance réalisées par la Sun Life en 2008 et 2008.

Ces transactions — lesquelles aux yeux de l'organisme n'ont pas été examinées de façon adéquate par la compagnie en plus de ne pas avoir été approuvées par son conseil d'administration — ont eu un impact sur les fonds avec participation aux excédents et bénéfices de l'assureur, comportant 114 000 polices et quelque 1,2 milliard de livres (environ 1,9 milliard $) d'actifs.

Cela a donné lieu à un risque «inacceptable», a estimé l'organisme.

Les produits vie avec participation aux excédents et bénéfices accordent aux entreprises une très grande discrétion dans la gestion de leurs fonds, ce qui peut se traduire par un traitement injuste des détenteurs de police.

La FSA a indiqué que la Sun Life aurait pu écoper d'une amende de 750 000 livres (presque 1,2 million $) mais qu'elle avait consenti à un règlement, ce qui lui a valu une réduction de 20 pour cent.

L'action de la Financière Sun Life a avancé jeudi de 60 cents à la Bourse de Toronto, où elle a clôturé à 24,77 $.