NOUVELLES
18/10/2012 02:02 EDT | Actualisé 18/12/2012 05:12 EST

Syrie: le groupe islamiste al-Nosra revendique quatre attentats suicide

Un groupe islamiste, le Front al-Nosra, a revendiqué quatre attentats suicide commis récemment en Syrie, qui ont fait selon lui au moins 80 morts parmi les soldats du régime de Bachar al-Assad, a rapporté jeudi le centre américain de surveillance des sites islamistes SITE.

Dans des communiqués mis en ligne sur des forums jihadistes, le groupe affirme sa responsabilité dans l'attentat suicide du 30 septembre à Qamichli (nord-est) qui, selon lui, a visé le siège de la police politique et criminelle dans cette ville à majorité kurde et fait 30 tués et 80 blessés.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), une ONG se basant sur un vaste réseau de militants, avait alors fait état d'au moins 8 morts et 15 blessés parmi les forces de l'ordre, ajoutant qu'il s'agissait du premier attentat dans cette ville depuis le début de la révolte en mars 2011.

Le Front al-Nosra a également revendiqué deux attentats suicide à Deir Ezzor (est), dont l'un a pris pour cible le 3 octobre le quartier général de la police politique et fait 50 tués et 60 blessés selon lui. Le deuxième a eu lieu le 12 octobre, indique SITE.

Le 11 octobre, un attentat a visé "une caserne de l'ennemi" à Idleb (nord-ouest), affirme encore le groupe islamiste qui, selon SITE, a mis en ligne ces deux derniers jours 14 communiqués revendiquant aussi 19 autres attaques contre les forces du président Bachar al-Assad.

Le Front al-Nosra, un groupe jihadiste inconnu avant le début du conflit en Syrie, a depuis revendiqué la plupart des attentats récents dans le pays.

Les violences à travers la Syrie ont fait au moins 34.000 morts depuis le début de la révolte contre le régime en mars 2011, et poussé plusieurs centaines de milliers de Syriens à trouver refuge dans des pays voisins.

tm/cco