NOUVELLES
18/10/2012 06:20 EDT | Actualisé 18/12/2012 05:12 EST

Saadi Kadhafi dispose de soutiens en Ouganda et Afrique du Sud (Trésor américain)

Les Etats-Unis ont affirmé jeudi que Saadi Kadhafi, fils en fuite de feu le dictateur libyen Mouammar Kadhafi, bénéficiait de soutiens en Ouganda et en Afrique du Sud.

Saadi Kadhafi, qui avait trouvé refuge au Niger en septembre 2011 et qui, estime Washington, pourrait s'y trouver encore, peut compter sur l'aide d'une banquière sud-africaine de 41 ans qui s'appellerait Dalene Sanders, selon un communiqué du département du Trésor.

Le ministère indique avoir bloqué les avoirs que cette femme pourrait détenir aux Etats-Unis, en vertu d'un décret américain prévoyant des sanctions contre le clan Kadhafi et ses complices.

Selon le Trésor, Mme Sanders se serait "employée, à la demande de Saadi Kadhafi, à faire sortir des sommes d'argent de comptes enregistrés en Ouganda". De même source, elle aurait aussi rencontré des responsables ougandais en février pour discuter avec eux d'un éventuel accueil de Saadi Kadhafi dans leur pays.

Ancien joueur de football et commandant d'unités militaires ayant participé à la répression du soulèvement contre le régime de son père, Saadi Kadhafi fait l'objet depuis septembre 2011 d'un avis de recherche international d'Interpol à la demande des nouvelles autorités libyennes.

Il est également sous le coup d'une interdiction de voyager et d'un gel des avoirs imposés par l'ONU.

mj/sl/lor