NOUVELLES
18/10/2012 03:40 EDT | Actualisé 17/12/2012 05:12 EST

Rome interdite aux personnes handicapées selon Bertolucci

Lors de la présentation de son plus récent film, le réalisateur italien Bernardo Bertolucci, l'homme derrière Le dernier tango à Paris, s'est indigné du manque d'accessibilité de la capitale italienne pour les personnes handicapées physiques. Cloué dans un fauteuil roulant à cause de problèmes de santé, il sort de sa réserve pour lancer ce cri du coeur.

« Je vis dans la cité interdite, autour de ma maison à Trastevere, c'est comme un parcours du combattant : je ne peux pas circuler avec ce fauteuil électrique », a-t-il dit en présentant son premier film depuis 10 ans, Moi et toi.

Le cinéaste de 71 ans a énuméré une liste d'embûches pour les fauteuils roulants : des trottoirs en mauvais état, des automobiles en stationnement interdit et la mairie de Rome totalement inaccessible.

Bertolucci a écrit au maire de Rome Gianni Alemanno pour se plaindre. Ce dernier lui a répondu sur YouTube. Il expliquait ne pas vouloir défigurer un lieu historique par une rampe d'accès.

Le réalisateur n'accepte pas cette réponse, qu'il juge pathétique. Il rappelle que d'autres lieux historiques comme le British museum à Londres s'est doté d'une rampe.

Le réalisateur a souligné que le tournage de son film avait été une excellente thérapie et un retour à la vie pour lui. Il n'a pas précisé la teneur de ses problèmes de santé.

Le film Moi et toi raconte l'histoire d'un adolescent et des problèmes de drogue de sa demi-soeur. Il a été présenté hors compétition au plus récent Festival de Cannes.

Un extrait du film