NOUVELLES
18/10/2012 10:38 EDT | Actualisé 18/12/2012 05:12 EST

Le Québec octroie un bail minier pour l'ouverture d'une mine de diamants

La société minière canadienne Stornoway a annoncé jeudi avoir franchi une étape importante en vue de l'ouverture d'une première mine de diamants au Québec en 2015, avec l'obtention d'un bail minier auprès du gouvernement de la province.

Ce bail consacre le transfèrement du titre minier du gouvernement à Stornoway pour une durée de 20 ans, a indiqué la société d'exploration dans un communiqué.

Stornoway "s'attend" maintenant à recevoir "bientôt" le "certificat d'autorisation" du projet Renard, dernière étape en vue d'un investissement prévu de 802 millions de dollars canadiens (818 millions de dollars américains).

Cette annonce faisait bondir de près de 5% l'action de Stornoway dans les premières transactions de la matinée à la Bourse de Toronto jeudi, à 0,65 dollar.

Situé dans le centre-nord du Québec, dans la région de la baie James, le projet Renard pourrait ouvrir la voie à une importante exploitation de diamants bruts de grande valeur.

Selon une étude de faisabilité publiée en 2011, les "réserves minérales probables" s'établissent à 18 millions de carats et celles "présumées" à 17,5 millions de carats. Le site recèle également un "potentiel d'exploration supplémentaire" hors projet, qui pourrait atteindre de 23,5 à 48,5 millions de carats.

Les coûts d'exploitation de la mine, qui aurait une durée de vie initiale de 11 ans, sont estimés à 54,71 dollars la tonne.

jl/via/sam