NOUVELLES
18/10/2012 09:49 EDT | Actualisé 18/12/2012 05:12 EST

Koweït: arrestation de trois ex-députés de l'opposition

La police koweïtienne a arrêté jeudi trois ex-députés de l'opposition pour avoir critiqué l'émir du riche émirat pétrolier, selon un ancien parlementaire et un responsable de l'opposition.

"Deux anciens députés (islamistes) Falah al-Sawwagh et Bader al-Dahoum ont été arrêtés", a déclaré aux journalistes Moussallam al-Barrak, un chef de l'opposition.

Un troisième député de l'opposition dans le Parlement dissous le 7 octobre, Khaled al-Tahous, a indiqué sur son compte Twitter qu'il s'était rendu à la police après été convoqué pour un interrogatoire.

Le 10 octobre lors d'un rassemblement organisé par l'opposition, les trois hommes avaient dénoncé un éventuel amendement à la loi électorale qui conduirait, avaient-ils averti, à une manipulation des résultats des prochaines élections.

Ces trois anciens députés et d'autres intervenants s'étaient directement adressés à l'émir, cheikh Sabah al-Ahmad Al-Sabah, le mettant en garde contre les conséquences négatives d'un tel amendement qui, selon eux, pourrait provoquer des manifestations et conduire au chaos dans l'émirat.

En vertu de la Constitution, il est interdit de critiquer l'émir.

S'ils sont reconnus coupables, les trois hommes encourent des peines de prison.

Lundi, au moins quatre personnes avaient été blessées et quatre autres arrêtées dans des heurts entre la police anti-émeutes et des manifestants de l'opposition dénonçant les tentatives du gouvernement d'amender la loi électorale.

Le Koweït s'apprête à organiser des élections législatives, les deuxièmes cette année et les cinquièmes depuis la mi-2006, après la dissolution le 7 octobre du Parlement par l'émir.

Membre de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole), le Koweït, première monarchie du Golfe à s'être doté d'un Parlement élu en 1962, connaît des crises politiques à répétition depuis 2006, attribuées aux luttes de pouvoir au sein de la dynastie Al-Sabah qui règne depuis plus de 250 ans.

oh/tm/cco