NOUVELLES
18/10/2012 12:13 EDT | Actualisé 18/12/2012 05:12 EST

Kevlar: une entreprise sud-coréenne est poursuivie pour avoir espionné DuPont

ALEXANDRIA, États-Unis - Une entreprise sud-coréenne et cinq de ses employés sont accusés par la justice américaine d'avoir volé au géant DuPont les secrets industriels derrière les gilets de protection balistique Kevlar.

La poursuite déposée devant un tribunal de la Virginie prétend que Kolon Industries a comploté pendant sept ans pour s'approprier les secrets du Kevlar et ceux d'un produit similaire, le Twaron, qui est fabriqué par la japonaise Teijin Limited.

Kolon est soupçonnée d'avoir recruté des employés actuels et anciens de DuPont à titre de «consultants» pour obtenir des informations confidentielles concernant le Kevlar, notamment en ce qui touche le procédé de polymérisation et les détails du procédé de fabrication.

Kolon aurait ensuite utilisé ces informations pour fabriquer le Heracron, un produit qui rivalise avec le Kevlar.

Plusieurs employés de longue date de DuPont sont soupçonnés d'avoir accepté des paiements de plus de 140 000 $ US pour leur collaboration à ce complot. Un d'entre eux, Michael Mitchell, a déjà été condamné à 18 mois de prison pour son rôle dans cette affaire.

L'an dernier, un jury de Virginie a accordé à DuPont un verdict de 920 millions $ US contre Kolon. L'entreprise sud-coréenne est également sous le coup d'une injonction qui lui interdit de vendre l'Heracron aux États-Unis pendant 20 ans. Kolon conteste ces deux mesures.

Cinq dirigeants de Kolon ont aussi été mis en accusation.