NOUVELLES
18/10/2012 10:09 EDT | Actualisé 18/12/2012 05:12 EST

Grand Prix de Malaisie - Pedrosa pour un troisième succès d'affilée

L'Espagnol Dani Pedrosa (Honda), en lutte pour le titre mondial cette saison, va tenter d'inscrire un troisième succès consécutif en MotoGP lors du Grand Prix de Malaisie qui se dispute dimanche sur le circuit de Sepang.

Deuxième du championnat provisoire car distancé de 28 points par son compatriote Jorge Lorenzo (Yamaha), le Catalan, comme son principal adversaire, n'a jamais gagné sur ce tracé en MotoGP, depuis son arrivée dans la catégorie reine en 2006.

En revanche, il a brillé aux essais - position de pointe en 2007, 2008 et 2011 - après s'être imposé deux fois dans les petites cylindrées (125 cc en 2003 et 250 cc en 2004).

Le dernier vainqueur des Grand Prix du Japon et d'Aragon, qui peut toujours mathématiquement être sacré champion du monde pour la première fois, puisque 75 points restent à distribuer, pourrait être aidé dans sa tâche par son coéquipier Casey Stoner.

Pour son retour après deux mois d'inactivité pour cause de blessure, l'Australien a souffert à Motegi, devant notamment compenser avec ses bras une faiblesse dans sa cheville droite pour basculer sa moto dans les enchaînements de virages. "Le tracé est plus fluide qu'au Japon et j'espère ne pas être confronté aux mêmes soucis", a expliqué le futur jeune retraité, 5e du Grand Prix dimanche dernier.

Stoner pourrait être d'une grande aide car s'il a recouvré tout son potentiel physique, il serait en mesure de réitérer ses performances enregistrées lors des essais hivernaux à Sepang. Après avoir effacé de belle manière le record de la piste de Valentino Rossi lors de la première série d'essais début février - il a été le seul à descendre sous les deux minutes - il a également été le pilote le plus rapide en piste lors des trois journées de la deuxième série organisée un mois plus tard.

Ces performances pourraient lui permettre, le cas échéant, de s'intercaler entre Pedrosa et Lorenzo. Cependant, chez Honda, rares sont les consignes d'écurie et Stoner peut également "prendre" des points à Pedrosa en étant devant lui!

Si les derniers tests donnent plutôt un avantage au N.1 mondial des constructeurs, Yamaha a pourtant accumulé le plus de victoires (5) à Sepang, devant Ducati (3) et Honda (1).

Yamaha a surtout bénéficié des "bonnes années" Rossi, victorieux six fois sur ce tracé "complet", selon le mot de Lorenzo. Dernier vainqueur du Grand Prix en 2010, l'Italien tentera d'accéder à un podium cette saison, meilleur résultat envisageable sur la Ducati.

Annulée l'an dernier après l'accident mortel de Marco Simoncelli survenu au deuxième tour, cette course sera disputée sur un circuit qui porte depuis jeudi matin une plaque à son nom.

En Moto2, l'Espagnol Marc Marquez (Suter) pourrait être sacré champion du monde s'il signe son neuvième succès de la saison, en 15 courses et même si son principal adversaire, son compatriote Pol Espargaro (Kalex) termine deuxième. Avec 53 points d'avance, le futur pilote Honda en MotoGP l'an prochain devra néanmoins être prudent et se souvenir de sa chute, survenue l'an dernier aux essais, qui lui avait coûté le titre mondial.

Enfin, en Moto3, l'Allemand Sandro Cortese (KTM) qui a chuté à trois tours de la fin à Motegi alors qu'il était virtuellement champion du monde, aura une deuxième chance. S'il termine premier ou deuxième, il sera sacré quelles que soient les positions des Espagnols Maverick Vinales (FTR Honda) ou Luis Salom (Kalex KTM), ses deux principaux adversaires.

syd/alh