NOUVELLES
10/10/2012 11:05 EDT | Actualisé 10/12/2012 05:12 EST

Il y avait moins de Canadiens endettés en 2012, affirme la Banque Royale

TORONTO - Un plus grand nombre de Canadiens étaient exempts de dettes personnelles en 2012 qu'en 2011, selon un sondage rendu public mercredi par la Banque Royale du Canada (TSX:RY).

Ce sont 26 pour cent des Canadiens interrogés qui se sont déclarés exempts de dettes personnelles — exception faite des dettes hypothécaires — en 2012, comparativement à 22 pour cent en 2011.

En moyenne, la dette personnelle des Canadiens est de 13 141 $, une hausse de 84 $ par rapport à l'an dernier. Les Ontariens sont les plus endettés (15 361 $) et les Québécois, les moins endettés (10 171 $).

Alors que seulement un Canadien sur quatre (40 pour cent) s'estime « à l'aise » avec son niveau d'endettement actuel (comparativement à 45 pour cent en 2011), un Canadien sur trois (34 pour cent) admet éprouver de l'anxiété en raison de son niveau d'endettement (comparativement à 32 pour cent en 2011).

Le sondage de RBC sur l'endettement a révélé qu'en ce moment, un peu plus de la moitié des Canadiens (51 pour cent, comparativement à 49 pour cent en 2011) jugent qu'il est plus important de rembourser leurs dettes que d'épargner et d'investir.

Quatre personnes sur dix (41 pour cent, une baisse par rapport à 44 pour cent en 2011) accordent autant d'importance à l'épargne et aux placements qu'au remboursement des dettes. Une minorité de Canadiens (8 pour cent) croient qu'il est plus important d'épargner et d'investir pour l'avenir que de rembourser leurs dettes.