Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Les cols bleus et la Ville s'entendent sur les services essentiels pour l'hiver

Le syndicat des cols bleus et la ville de Québec se sont entendus sur les services essentiels à maintenir si la « grève du zèle » se poursuit cet hiver.

« On s'est entendus pour que le temps supplémentaire ne pénalise pas l'image de la ville, on respecte notre parole là-dessus », a affirmé vendredi le président des cols bleus Marc-André Dufour.

Les cols bleus ont convenu de faire le même travail de déneigement qu'à l'habitude, mais sans effectuer d'heures supplémentaires.

Ils acceptent en revanche de suspendre les moyens de pressions pour ne pas nuire aux festivités du jour de l'An, au Red Bull Crashed, au Big Air ainsi qu'aux parades du Carnaval.

Les deux parties étaient présentes devant la Commission des relations du travail (CRT) vendredi, comme elles l'ont fait ce printemps.

En mai dernier, les cols bleus ont fait parvenir un avis de grève au ministère du Travail mentionnant que les syndiqués allaient refuser d'effectuer des heures supplémentaires.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.