NOUVELLES
03/10/2012 10:03 EDT | Actualisé 03/12/2012 05:12 EST

Wall Street hésite, malgré un indicateur meilleur que prévu aux Etats-Unis

Wall Street évoluait sans direction mercredi en début de séance, des chiffres meilleurs que prévu dans l'emploi privé en septembre aux Etats-Unis échouant à rassurer des investisseurs sur leurs gardes: le Dow Jones reculait de 0,08% mais le Nasdaq prenait 0,15%.

Vers 13H45 GMT, le Dow Jones Industrial Average reculait de 10,45 points à 13.471,91 points tandis que le Nasdaq, à dominante technologique, progressait de 4,61 points à 3.124,65 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 restait stable à 1.445,75 points.

Wall Street avait terminé sans direction mardi, les courtiers s'interrogeant sur le sort de l'Espagne: le Dow Jones avait cédé 0,24%, à 13.482,36 points, mais le Nasdaq avait avancé de 0,21%, à 3.120,04 points.

Après une ouverture en hausse, l'indice vedette de la place new-yorkaise est rapidement parti dans le rouge.

"En dépit d'un rapport sur l'emploi privé légèrement meilleur qu'attendu, les courtiers continuent à se focaliser sur les nouvelles européennes et sur le débat présidentiel qui se tiendra à Denver (Colorado, ouest) ce soir", a remarqué Fred Dickson, de DA Davidson.

Si les embauches ont ralenti en septembre dans le secteur privé aux Etats-Unis, selon l'enquête mensuelle sur l'emploi publiée mercredi par la société de services informatiques ADP, "les chiffres sont ressortis meilleurs que prévu", ont relevé les experts de la banque Wells Fargo.

Les entreprises privées ont créé ce mois-là dans le pays 162.000 emplois de plus qu'elles n'en détruisaient, un chiffre supérieur aux attentes des analystes qui tablaient sur 133.000 créations de postes.

Ce chiffre apparaît toutefois en recul de 14% par rapport au mois d'août, pour lequel ADP a revu en baisse de 6% (à 189.000) son estimation initiale.

"Des chiffres peu encourageants en Chine et dans la zone euro, devenus la norme plutôt que l'exception, ne réussissent pas à ébranler le marché américain des actions, qui se maintient grâce au soutien de la banque centrale (américaine) à des niveaux plus vus depuis des années", a toutefois noté Patrick O'Hare, de Briefing.com.

En zone euro, l'activité du secteur privé a continué de se contracter en septembre, pour le huitième mois consécutif.

Le marché obligataire reculait. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans progressait à 1,627% contre 1,615% mardi et celui à 30 ans à 2,830% contre 2,809%.

ppa/sl/mdm