NOUVELLES
03/10/2012 03:05 EDT | Actualisé 03/12/2012 05:12 EST

Un autre dialecte anglais rare disparaît avec la mort d'un homme de 92 ans

LONDRES - Le dernier homme qui parlait encore couramment un dialecte appelé «cromarty» est décédé la semaine dernière dans un coin reculé de l'Écosse.

Des chercheurs écossais ont révélé mercredi que Bobby Hogg était la dernière personne qui parlait aisément ce dialecte autrefois très répandu dans le village côtier de Cromarty, à 280 kilomètres au nord de la capitale d'Édimbourg. M. Hogg avait 92 ans.

Ce dialecte, qui avait été fortement influencé par la Bible, s'ajoute à tous ceux qui sont disparus à travers les îles britanniques.

Un peu partout sur la planète, des langues et dialectes régionaux disparaissent au fur et à mesure que les populations rurales se déplacent vers les villes, et que l'éducation obligatoire et les médias de masse s'unissent pour uniformiser les façons de s'exprimer.