NOUVELLES
03/10/2012 11:15 EDT | Actualisé 03/12/2012 05:12 EST

Trois morts et 12 blessés dans des violences en Irak

Trois personnes ont été tuées et 12 autres blessées mercredi dans des attentats en Irak, a-t-on appris de sources sécuritaires et médicales, tandis que les autorités ont annoncé avoir tué trois agresseurs qui prenaient la fuite.

A Bagdad, un haut responsable du ministère des Transports a été abattu par des hommes armés dans le quartier de Ghazaliya, selon le colonel Dia al-Wakil, porte-parole du centre de commandement des opérations de la police et de l'armée de la capitale irakienne.

"Nos agents se sont lancés aux trousses des assassins. Ils en ont tué deux qui se trouvaient à bord d'un véhicule, tandis que le troisième a été tué alors qu'il tentait de s'échapper", a ajouté le colonel Wakil à l'AFP.

Près de Baqouba, à 60 km au nord de Bagdad, un soldat a été tué et deux autres ont été blessés par un engin explosif improvisé, a indiqué un officier de l'armée. Une source à l'hôpital municipal a confirmé ce bilan.

A al-Souheira, une ville située à une cinquantaine de kilomètres au sud de la capitale, une personne a péri et trois autres ont été blessées dans l'explosion d'une bombe adhésive fixée à leur véhicule, selon une source sécuritaire et une autre à l'hôpital de la ville.

Dans la région de Kirkouk (nord), une source au sein de la police a indiqué que sept personnes, dont trois policiers et un soldat, avaient été blessées dans un attentat à la voiture piégée qui visait une patrouille de l'armée. Une source hospitalière a confirmé ce bilan.

Les violences ont fortement diminué en Irak depuis 2006/2007, mais les attentats restent fréquents. Le mois de septembre a été le plus meurtrier dans le pays en deux ans avec 365 personnes tuées dans les violences qui secouent l'Irak, embourbé dans une crise politique doublée de graves lacunes dans sa gestion de la sécurité.

bur-gde/fc