NOUVELLES
03/10/2012 01:50 EDT | Actualisé 02/12/2012 05:12 EST

Les Islamistes éxecutent un homme devant 600 personnes au Mali

BAMAKO, Mali - Les islamistes radicaux, qui ont pris le contrôle du nord du Mali, ont exécuté mardi soir un homme accusé de meurtre, devant plus de 600 personnes à Tombouktou.

Un habitant de la ville, Oumar Maiga, a expliqué qu'on a tiré dans le dos du meurtrier présumé, qui a agonisé plusieurs heures.

La famille de cet homme, un Touareg membre d'un groupe rebelle, avait proposé une compensation à la famille de la victime qui ne l'a pas acceptée.

L'homme a été emmené menottes aux mains dans une zone située entre deux hôtels de Tombouktou, assis les jambes vers la Mecque, avant qu'un juge n'ordonne l'application de la sentence.

Cette exécution publique marque une étape supplémentaire dans l'application stricte de la chariah par les groupes islamistes, dont l'Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) et Ansar Dine. Ils ont pris le contrôle du nord du pays à la faveur de l'absence de pouvoir central, depuis le coup d'État à Bamako en avril dernier.

À Douentza, ils ont flagellé quatre personnes qui avaient bu de la bière.