NOUVELLES
03/10/2012 10:10 EDT | Actualisé 03/12/2012 05:12 EST

Le président israélien souhaite la "disparition" d'Ahmadinejad en 2013

Le président israélien Shimon Pérès a souhaité mercredi la "disparition" en 2013 du chef de l'Etat iranien Mahmoud Ahmadinejad, qui achèvera l'année prochaine son second mandat.

"Je prie pour que l'année prochaine soit la plus grande année de l'histoire de l'Etat d'Israël et que ceux qui nous menacent, comme Ahmadinejad, disparaîtront. Nous triompherons d'eux", a déclaré M. Pérès lors d'une cérémonie, selon un communiqué de la présidence israélienne.

"J'espère que cette année, nous ferons la chose la plus sage qu'une nation puisse faire, la paix --la paix entre nous, avec nos voisins et au Moyen-Orient", a-t-il ajouté, dans un discours dans sa résidence à l'occasion de la fête juive de Souccot (la fête des Tabernacles), selon le texte.

Israël, considéré comme l'unique puissance nucléaire de la région, un statut sur lequel le pays maintient l'ambiguïté, considère le programme nucléaire iranien comme une menace pour son existence, dans la mesure où des dirigeants de la République islamique prédisent ou souhaitent régulièrement sa disparition.

Le scrutin pour désigner le successeur de Mahmoud Ahmadinejad, qui ne pourra pas se représenter au terme de son second mandat, aura lieu le 14 juin 2013.

Ces dernières semaines, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a réclamé avec insistance à la Maison Blanche d'imposer à Téhéran "des lignes rouges claires" à ne pas dépasser dans son programme nucléaire, menaçant de frapper préventivement les installations atomiques iraniennes.

Il se heurte toutefois au refus de l'administration de Barack Obama qui --comme le reste de la communauté internationale-- privilégie un durcissement des sanctions contre l'Iran, soupçonné malgré ses démentis de vouloir se doter de l'arme nucléaire sous couvert d'un programme civil.

sst/agr/fc